Triplet BioShock

Qui suis-je
Valery Aloyants
@valeryaloyants
Auteur et références

Rapture, une all√©gorie du capitalisme et de l'ab√ģme de l'humanit√©, l'espoir √©touff√© par l'ambition, un lieu scintillant peupl√© d'horreurs indicibles cr√©√©es par des amants crapuleux de l'individualisme le plus d√©brid√©. La cr√®me de la soci√©t√© qui se transforme en une esp√®ce monstrueuse de parasites (et nous ne sommes m√™me pas √† Wall Street), contr√īl√©e par des hommes de g√©nie qui ont cr√©√© de petits royaumes au fond de l'oc√©an. Sorti en 2007 sur PC et Xbox 360 (sur PlayStation 3, il est arriv√© l'ann√©e suivante), BioShock a secou√© le monde des jeux vid√©o, devenant un autre espoir de les voir transform√©s en quelque chose de plus qu'un passe-temps technologique pour les gens qui s'ennuient.



Ken Levine, le r√©alisateur du jeu (devrions-nous commencer √† traduire r√©alisateur par r√©alisateur ?) son studio, les Irrational Games. BioShock √©tait sa m√©canique, mais aussi sa vision artistique qui impr√©gnait chaque √©l√©ment. Ce n'est pas pour rien qu'il est devenu l'un des titres les plus embl√©matiques de la g√©n√©ration Xbox 360 / PlayStation 3, qui nous a donn√© des personnages incroyables tels qu'Andrew Ryan, Atlas, les Big Daddies, les Little Sisters et le protagoniste, victime involontaire d'un intrigue plus vaste, c'est-√†-dire qu'il se retrouve malgr√© lui √† d√©terminer le sort de Rapture. BioShock 2, d√©velopp√© par 2K Marine et sorti en 2010, est le pire chapitre de la trilogie. En r√©alit√© ce n'est pas un mauvais tireur, mais il tombe dans le pi√®ge classique de vouloir ajouter des d√©tails √† une histoire qui n'en a pas besoin et qui, au contraire, plus elle s'alourdit plus elle devient fragile. Ken Levine n'est pas entr√© dans le projet qu'il a toujours envisag√© avec une certaine suffisance. Le protagoniste est un Big Daddy √† la recherche de sa petite sŇďur. Le voyage qui l'am√®nera √† traverser les nouvelles zones de Rapture et √† lutter contre de nouveaux adversaires. Paradoxalement, il a de meilleurs moments d'action que le premier chapitre, mais c'est justement l'intrigue qui le rend superflu. L'ensemble du projet est parfaitement repr√©sent√© par Big Sister : versions f√©minines de Big Daddies, ce sont des adversaires tr√®s fortes et tr√®s amusantes √† affronter. Dommage qu'ils soient aussi conceptuellement ridicules. Enfin, il y a BioShock Infinite, probablement le plus troubl√© des trois jeux. Selon les rapports, le d√©veloppement a subi plusieurs chocs et au final 2K a forc√© Levine √† tout fermer, avec des compromis flagrants en termes de stratification de gameplay, beaucoup plus lin√©aire que ce qui √©tait cens√© √™tre dans les intentions initiales. Pourtant, Columbia est un endroit fascinant qui d√©tient √† lui seul l'int√©gralit√© du titre et l'exp√©rience a tout de m√™me permis √† Irrational d'offrir un gameplay solide et multiforme. L'intrigue est assez complexe et raconte le d√©tective Booker DeWitt qui doit rechercher et ramener √† New York une fille nomm√©e Elizabeth, retenue captive quelque part dans la ville flottante de Columbia, fond√©e par le proph√®te Zachary Hale Comstock. En r√©alit√©, en jouant il s'av√®re que rien n'est ce qu'il semble et entre un twist et l'autre on arrive √† une fin surr√©aliste qui est encore d√©velopp√©e dans deux DLC, l'excellent Burial at The Sea 1 et 2.



Nous avons revu BioShock : The Collection : expérience définitive ou simple opération commerciale ?

Remasterisation

La BioShock Collection rassemble les trois chapitres de la série, avec les DLC associés, et les propose dans des versions revues d'un point de vue graphique. Le gros du travail a été fait notamment avec les deux premiers chapitres, pour lesquels de nombreuses textures ont été refaites et des effets de post-traitement avancés ont été ajoutés. Surtout, le système d'éclairage a été complètement revu, ajoutant ici et là des lumières qui améliorent grandement l'ambiance générale. Bref, Raputre n'a jamais été aussi dérangeant et bien éclairé. En revanche les modèles 3D sont restés identiques, alors ne vous attendez pas à qui sait quoi d'autre.

BioShock Infinite a re√ßu un traitement similaire sur consoles, alors que sur PC il est rest√© identique √† celui sorti en 2013. En fait, c'est le titre qui a surtout montr√© un profond foss√© technologique entre les versions console et celle du PC, foss√© d√©sormais combl√©. sur Xbox One et PlayStation 4. Le r√©sultat est cependant le plus √©vident, √† savoir que nous sommes face √† trois titres plus beaux √† voir que les √©ditions originales, mais identiques dans le contenu, √† part quelques extras. En fait, ceux qui les ont d√©j√† jou√©s auront alors tr√®s peu de motivation pour les reprendre. Bien s√Ľr, les trois jeux sont livr√©s avec tous les contenus t√©l√©chargeables et post-lancement, tels que les chambres de test ou le mus√©e avec les croquis et les mod√®les abandonn√©s pour le jeu fini (il n'est pas in√©dit, car il a √©t√© inclus dans la collection. Ultimate Rapture Edition ). La seule vraie nouvelle est le commentaire de Ken Levine dans le premier BioShock. C'est certes int√©ressant √† √©couter, mais c'est un peu petit. Les versions PC m√©ritent une discussion s√©par√©e. Offrez √† ceux qui poss√©daient d√©j√† les originaux, ils offrent quelques options graphiques suppl√©mentaires, mais rien qui fasse pleurer un miracle. La prise en charge de la 4K laisse √©galement le temps qu'elle trouve, tandis que un peu d√©sol√© de retrouver certains des bugs d'origine, signe qu'√† part la texture et la r√©solution, le travail effectu√© est vraiment minime. Aurait-on pu faire plus ? Certainement oui, surtout pour inciter les anciens joueurs √† revenir √† Rapture et Columbia. Dans l'√©tat actuel des choses, la collection BioShock ouvre une large discussion sur son public cible, que nous aborderons dans le commentaire.



Commenter

Version test√©e PC sous Windows Livraison num√©rique Steam, PlayStation Store, Xbox Store Prix 59,99 ‚ā¨ Resources4Gaming.com

8.5



Lecteurs (19)

7.4

Votre vote

Il est normal que le commentaire de la BioShock Collection vise avant tout √† comprendre qui peut √™tre int√©ress√© par les trois jeux, tous connus et vid√©s au fil des ann√©es. En fait, cette collection peut √™tre jug√©e tr√®s diff√©remment selon la plateforme dont vous disposez. Sur PlayStation 4 et Xbox One, c'est certainement le meilleur moyen de d√©couvrir l'une des meilleures trilogies de la derni√®re g√©n√©ration. Dans ce cas, le travail de r√©vision graphique se d√©marque davantage, car nous parlons essentiellement de ce qui pourrait √™tre une exp√©rience compl√®tement nouvelle, pr√©sent√©e sous son meilleur jour (graphiques am√©lior√©s, tous les DLC inclus dans le package, etc.). Pour les joueurs sur PC, ces consid√©rations ne sont que partiellement valables : tout d'abord parce que les trois jeux sont disponibles depuis des ann√©es sans interruption et que les anciens chapitres sont toujours compatibles avec les PC modernes. De plus, le troisi√®me volet de la s√©rie, BioShock Infinite, est rest√© inchang√©, rendant inutile son rachat pour ceux qui l'ont d√©j√†. Bref, sur PC les nouvelles textures ne valent pas le prix fort. Consid√©rez aussi que les versions PC des deux premiers BioShock ont ‚Äč‚Äčpeu d'options graphiques suppl√©mentaires, mais aussi les m√™mes bugs que les √©ditions d'il y a dix ans, et vous comprendrez pourquoi il faut bien √©valuer l'achat (connaissez-vous les pieds plomb classiques ?). Bref, on comprend pourquoi 2K a d√©cid√© d'offrir le BioShock remasteris√© en cadeau √† ceux qui le poss√©daient d√©j√†.

PRO

  • Le premier et le troisi√®me BioShock sont des produits importants
  • Le travail de r√©vision graphique est l√† et est bien fait (surtout pour la version console)
  • Si vous ne les avez jamais jou√©s, vous vivrez une exp√©rience unique
CONTRE
  • Nouveau contenu pratiquement absent
  • Sur PC il y a les m√™mes bugs que les √©ditions d'il y a dix ans
ajouter un commentaire de Triplet BioShock
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.