Skate City, la revue sur Nintendo Switch

Qui suis-je
Valery Aloyants
@valeryaloyants
Auteur et références

Les titres sportifs sont destinés soit à ne jamais sortir avant des années, soit à être distribués tous ensemble d'ici quelques mois. Voici alors Test de Skate City sur Nintendo Switch, à l'heure où somme toute il y a aussi le retour de Tony Hawk's Pro Skater 1+2 à surveiller sur consoles et PC. En parlant de plateformes : vous n'aurez certainement pas manqué la critique de Skate City pour appareils mobiles et plus récemment aussi pour PC, la première par Fabio Palmisano, la seconde par Luca Olivato. Puisque vous demandez souvent à la rédaction d'analyser un maximum de conversions d'un même titre (et pour cause), pourquoi ne pas vous en contenter quand il y a la possibilité ? Tous ceux qui attendaient aujourd'hui Skate City sur Nintendo Switch en sauront plus sur cette version spécifique.



Conversion sur Nintendo Switch

Commençons par l'aspect le plus important lors de l'analyse d'un port : quel est le conversion sur Nintendo Switch par Skate City ? Appréciable, tout en ne représentant rien d'exceptionnel. Nous voulons dire que le HD Rumble, bien que présent, n'a pas été adapté de manière brillante et aurait certainement pu améliorer un peu plus les tricks and grind sur les surfaces, ainsi que de nombreux autres petits aspects du gameplay, qui seraient ressortis de celui-ci. embelli. Ce n'était pas le cas : et pourtant le retour tactile est plutôt bon, et permet de s'identifier à la performance (parfois un peu téméraire) du skateur protagoniste.



L'adaptation de la commandes, en vérité, certaines d'entre elles semblent avoir du sens, d'autres non. Expliquons-le mieux : en maintenant enfoncé le bouton A, le patineur se déplace sur l'écran ; si vous arrêtez d'appuyer dessus, il s'arrête. Et pour l'instant rien d'anormal ; seulement, pour effectuer les tours, vous devez incliner les sticks analogiques individuels dans différentes directions, à droite et à gauche. Maintenant, en ce qui concerne la gauche, pas de problème, mais essayez de maintenir la commande A enfoncée et en même temps utilisez le stick droit sur ce minuscule Joy-Con. Et même essayer d'utiliser les trois systèmes d'entrée en même temps : c'est gênant au-delà d'une hypothèse raisonnable, voire tout simplement impossible.

Techniquement parlant, la conversion de Skate City en Nintendo Switch n'est donc pas passionnante. LES temps de chargement ils nous semblaient à la limite de l'acceptabilité : quelques secondes de plus pour chacun, et nous les aurions évalués négativement. Il n'est pas clair pourquoi un titre qui a fondamentalement très peu à « charger Â» prend autant de temps ; nous supposons que l'optimisation n'était pas si grande que ça. Rien à redire en revanche sur le rendu graphique et le frame rate, qui restent à de bons niveaux, compte tenu également du caractère mobile du titre et de sa conversion déjà existante pour PC.


gameplay

Cela dit, il convient de rappeler, au moins brièvement, ce que gameplay par Skate City. Le joueur contrôle un patineur et essaie d'effectuer autant de figures que possible, sans nécessairement améliorer le sens du spectacle au détriment de la technique. Le but est soit de s'amuser librement sur des maps ouvertes (il y en a trois, associées à trois grandes villes du monde) soit d'essayer de relever les défis proposés par les développeurs. Ces derniers garantissent des Skate Points, des crédits à utiliser de diverses manières : pour débloquer les deux autres maps présentes, initialement non disponibles ; acheter de nouveaux styles pour le protagoniste et le skate ; améliorer les paramètres de performance.


Peut-être que le vrai problème sous-jacent de la production, qui a conduit ici et ailleurs aussi à appioppargli des votes pas exactement généreux, consiste en l'absence d'un progression bien défini : d'une intrigue, d'un but, de toute modalité de carrière. Cependant, cela se comprend si l'on considère la nature du titre lui-même, qui au final est né sur mobile, adapté à des sessions de jeu très courtes entre une pause et une autre. Nintendo Switch récupère en partie cette philosophie, car elle permet à nouveau d'emmener Skate City avec soi et de le sélectionner "comment, quand et où on veut". En revanche, par rapport aux titres proprement nés sur consoles, il manque une profondeur qui amène à critiquer le prix de lancement sur la console Nintendo, pourtant fixé à 15 euros.


Cela ne veut pas dire que les fans de skate purs et durs ou les simples joueurs occasionnels ne peuvent pas s'amuser avec Skate City : au contraire, ils vont s'amuser. A condition toutefois de garder à l'esprit la limites quantitatif (ce n'est pas un jeu particulièrement corsé ni pérenne) et qualitatif (il devient vite ennuyeux, et plusieurs productions récentes peuvent facilement le surpasser en tous points).

Commenter

Version testée Nintendo Commutateur Livraison numérique Nintendo eShop Prix 12,99 € Resources4Gaming.com

6.5


Lecteurs (2)

7.6

Votre vote

Skate City débarque également sur Nintendo Switch : cela lui permet de garder son identité intacte, celle d'un titre mobile qui a alors décidé de passer aussi sur console ; La plate-forme hybride de Nintendo est peut-être le lieu le plus approprié, par rapport à la prochaine génération et aux consoles fixes en général, car elle a été conçue pour les sessions "hit and run", exactement comme le titre d'Agens et Room8. La conversion elle-même est bonne, mais pas excellente : en particulier, l'adaptation des commandes ne nous a pas complètement convaincus, et il n'est pas non plus possible de la modifier à partir des paramètres. Au lieu de cela, il est possible de changer la langue du jeu, en choisissant l'italien parmi les nombreux présents. Nous recommandons la production aux amateurs de skate qui possèdent déjà les meilleurs homologues disponibles, comme l'excellent Tony Hawk's Pro Skater 1+2.

PRO

  • Parfait pour les séances de hit and run
  • Plein d'astuces...
  • ... et de nombreuses possibilités de personnalisation
CONTRE
  • Il n'y a pas vraiment de progression
  • Téléchargements un peu fastidieux
  • Commandes parfois maladroites
ajouter un commentaire de Skate City, la revue sur Nintendo Switch
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.