Pro Evolution Soccer 6 - Critique

Qui suis-je
Valery Aloyants
@valeryaloyants
Auteur et références

En √©crivant une critique de Pro Evolution Soccer, vous pouvez sauter n'importe quelle section descriptive ou didactique ; Le chef-d'Ňďuvre de Konami a maintenant atteint un niveau de popularit√© si √©lev√©, et ses qualit√©s ont √©t√© dites tant de fois, qu'il est pratiquement impossible de trouver quelqu'un qui n'a jamais entendu parler du meilleur jeu vid√©o de football jamais cr√©√©. Pour cette incarnation sur PSP on peut donc aller directement au fond du probl√®me, ce que veulent aussi savoir les possesseurs de PC portable de Sony, c'est-√†-dire : vaut-il la peine de d√©penser ses √©conomies durement gagn√©es sur l'UMD en question ?



Le bon moment

Lorsque Konami apporte pour la premi√®re fois son PES sur une console autre que la Ps2 d'origine, les r√©sultats sont souvent au moins l√©g√®rement d√©cevants. C'est ce qui s'est pass√© avec PES 5, premier sur PSP, lourdement handicap√© par certains composants fondamentaux ; et de la m√™me mani√®re ce sixi√®me √©pisode, dans sa premi√®re √©dition pour Xbox 360, a perdu certaines fonctionnalit√©s et fonctionnalit√©s en cours de route de mani√®re inexplicable. Heureusement pour la console portable du g√©ant japonais, la deuxi√®me tentative semble avoir √©t√© la bonne : PES6 pour PSP est cette fois un jeu robuste, substantiel, qui n'a pas grand-chose √† envier - en termes de contenu - aux versions pour grandes consoles. Commen√ßons par les uploads, une authentique croix (sans d√©lice) du portable ; nettement am√©lior√©es par rapport √† celles √©puisantes de l'ann√©e derni√®re, √† tel point que maintenant, √† part le chargement initial constant, tout le reste se d√©roule de mani√®re plut√īt acceptable. Et puis oui, enfin la Master League a √©t√© incluse, garantissant ainsi cette long√©vit√© dont les 5 n'avaient m√™me pas pu profiter √† distance. Et c'est d√©j√† un pas en avant fondamental, sans l'ombre d'un doute. Mais heureusement les am√©liorations ne sont pas termin√©es, puisque les ralentissements dramatiques lors des f√®ves dans la r√©gion ne sont heureusement plus qu'un souvenir ; de plus, l'utilisation r√©elle du grand √©cran, point fort de la PSP, apporte une plus grande vision du terrain de jeu et donc une organisation des actions plus simple et plus efficace, notamment au milieu de terrain. Le commentaire a plut√īt √©t√© coup√©, √† l'exception de quelques phrases √† l'occasion des buts, mais honn√™tement il sera difficile de trouver quelqu'un qui va le rater. Du point de vue des contenus, PES 6 pour ordinateur portable Sony rem√©die donc √† pratiquement tous les gros d√©fauts de l'√©pisode pr√©c√©dent, r√©ussissant ainsi √† satisfaire m√™me le joueur le plus exigeant. Mais le gameplay ?



Commenter

PES 6 pour PSP est un énorme pas en avant par rapport au cinquième épisode franchement décevant. N'étant plus rabougri et limité, le chapitre de cette année est un jeu de football compétent, solide, valide et riche qui obtient sans effort la couronne du meilleur titre du genre jamais conçu pour les consoles portables. Les seules vraies faiblesses qui l'éloignent encore de la version Ps2 sont malheureusement liées aux limites insurmontables de l'interface PSP, manquant de quelques clés fondamentales pour les joueurs les plus avertis. Et c'est dommage que cet inconvénient n'ait pas été compensé par un mode multijoueur en ligne, ce qui aurait certainement rendu le tableau d'ensemble beaucoup plus agréable. Mais dans l'ensemble, on ne peut pas vraiment se plaindre d'un PES 6 qui, sans surprise, apporte une expérience intacte ou presque intacte au portable Sony ; ce qui, compte tenu de la déception de l'année dernière, n'est certainement pas un petit résultat.

Pro

  • Un vrai PES, √† tous √©gards
  • Excellente jouabilit√©
  • Tr√®s bons graphismes
Contre
  • Les cl√©s manquantes sont un fardeau important
  • Pas de multijoueur en ligne
  • T√©l√©chargements am√©lior√©s mais toujours coh√©rents

O√Ļ sont les cl√©s?

L'effort des programmeurs de Konami pour tenter d'apporter √† la PSP une exp√©rience la plus fid√®le possible √† l'original est donc incontestable, et pour la plupart r√©ussi. Mais l√† o√Ļ, m√™me s'ils le voulaient, ils ne pourraient rien y faire, c'est dans le nombre de touches disponibles sur l'ordinateur de poche Sony, qui manque de deux backbones et d'un stick analogique par rapport au contr√īleur autour duquel le jeu a √©t√© con√ßu et d√©velopp√©, ou le double choc. . Le poids de ce manque est forc√©ment variable d'un joueur √† l'autre, en fonction des connaissances et de la profondeur avec laquelle il affronte habituellement les matchs de PES 6. l'exp√©rience oui satisfaisante mais l√©g√®rement incompl√®te. S'il y avait eu un mode multijoueur en ligne, cependant, on aurait pu tranquillement fermer l'Ňďil ; malheureusement, ce grand potentiel du hadware de Sony est destin√© √† rester inexprim√© dans ce cas √©galement, vous permettant de d√©fier un adversaire humain uniquement via une connexion sans fil locale. Un dernier mot sur la composante graphique, extr√™mement fid√®le √† l'√©dition Ps2 notamment pour la mod√©lisation polygonale des athl√®tes ; les compromis, peu nombreux, se situent principalement dans les textures en marge, d√©lav√©es et mal d√©finies.



ajouter un commentaire de Pro Evolution Soccer 6 - Critique
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.