Nous sommes DedSec

Qui suis-je
Valery Aloyants
@valeryaloyants
Auteur et références

Lorsqu'il a fait ses d√©buts il y a deux ans et demi, Watch Dogs a apport√© beaucoup d'air frais au paysage du jeu d'action bas√© sur le bac √† sable. Il s'agissait bien s√Ľr de la tentative d'Ubisoft de cr√©er son propre Grand Theft Auto, introduisant cependant des th√®mes diff√©rents et √©troitement li√©s au gameplay, en l'occurrence le monde des hackers, des villes intelligentes avec toutes leurs contradictions et un protagoniste, Aiden Pearce, qui agissait. par vengeance : fatigu√©, √©prouv√© par la vie, il abandonne ses habitudes pour poursuivre un seul but, celui d'an√©antir les responsables de la mort de sa ni√®ce.



Bien s√Ľr, en essayant √©galement de nettoyer la soci√©t√© des pommes pourries entre-temps. Un punisseur impitoyable, en somme, qui a utilis√© la technologie √† son avantage pour contr√īler les v√©hicules, les feux de circulation, les cam√©ras et bien s√Ľr les ordinateurs. Ce m√©lange de narration, d'atmosph√®re et de gameplay a fonctionn√©, permettant √† Watch Dogs de s'imposer comme le jeu le plus vendu de l'histoire d'Ubisoft. Il est donc surprenant que pour ce deuxi√®me √©pisode la maison fran√ßaise ait pens√© √† pratiquement tout changer: nous avons un nouveau protagoniste, Marcus "Retr0" Holloway, XNUMX ans aussi bon en hacker qu'athl√©tiquement dou√©; un nouveau d√©cor, repr√©sent√© par la r√©gion de la baie de San Francisco, deux fois plus grande que le Chicago du premier chapitre ; de nouvelles m√©caniques li√©es aux br√®ches informatiques, √©galement enrichies par l'introduction de deux drones diff√©rents ; et surtout une approche narrative tr√®s diff√©rente, qui abandonne les atmosph√®res s√©rieuses du jeu original pour proposer quelque chose de beaucoup plus frivole et l√©ger.

Watch Dogs 2 est un jeu très différent du premier épisode, riche et amusant malgré l'intrigue



Quel groupe spécial

L'incipit de Watch Dogs 2 voit Marcus avoir l'intention de supprimer ses données personnelles des serveurs ctOS comme un "baptême du feu" pour faire partie du DedSec de San Francisco et ainsi rejoindre un groupe qui comprend Sitara, un artiste de rue qualifié bien plus sage que le sien. années; Wrench, un gars très étrange, qui porte toujours un masque avec un écran LED pour communiquer son humeur ; Josh, timide et taciturne mais sacrément doué avec les ordinateurs ; et Horatio, un employé de Dudle le jour (version fictive de Google), un hacker bourreau la nuit.

L'histoire tourne autour de la fa√ßon dont Blume Corporation utilise ctOS 2.0 et le c√©l√®bre r√©seau social Invite (alias Facebook) pour manipuler les gens, voler leurs informations et m√™me influencer leur vote. Marcus lui-m√™me avait √©t√© victime du syst√®me des ann√©es auparavant, injustement accus√© de crimes qu'il n'avait pas commis simplement parce que le logiciel de la puissante multinationale le jugeait capable de les ex√©cuter. Le groupe DedSec s'oppose √† ces techniques de profilage agressives en lan√ßant sa propre application et en invitant ses abonn√©s √† partager des comp√©tences informatiques pour permettre la violation des serveurs de Blume et ainsi r√©v√©ler la v√©rit√© sur son travail. Or, si l'un des d√©fauts du premier Watch Dogs √©tait le manque d'approfondissement des seconds r√īles, on peut affirmer sans risque de se tromper que la suite rem√©die √† ce manque et d√©crit assez bien les compagnons de Marcus, peut-√™tre m√™me plus qu'elle ne le fait avec lui. Le probl√®me est cependant que l'intrigue reste toujours assez incoh√©rente : un √©v√©nement particulier se produit apr√®s la premi√®re moiti√© de la campagne, mais on est tr√®s loin des motivations d'Aiden. L'ambiance est g√©n√©ralement l√©g√®re, con√ßue pour un public pr√©cis, et bien que certaines cin√©matiques arrachent le sourire, il y a un r√©el risque qu'une partie du public ne se reconnaisse pas dans ces personnages., qui finissent par combattre le mal par le mal : ils obtiennent de l'argent en le transf√©rant du compte courant de personnes au hasard, volent des v√©hicules dans la rue, lisent des messages et √©coutent des appels t√©l√©phoniques priv√©s, et se heurtent souvent √† la police.



Impact dur

Bien que l'implant Watch Dogs 2 repr√©sente l'√©volution naturelle de la m√©canique vue dans le premier √©pisode, l'impact initial avec le jeu n'est pas le meilleur et il faut un certain temps pour comprendre o√Ļ les d√©veloppeurs veulent aller. Ici aussi, l'accent est mis sur la furtivit√© et les possibilit√©s pour Marcus d'activer la "vue tactique" se sont multipli√©es pour exploiter les trous d'homme, les moteurs et les appareils √©lectroniques √† son avantage, les transformant en charges √©tourdissantes., se d√©barrassant ainsi de bon nombre d'ennemis avant m√™me de se rendre personnellement sur le site d'une mission.

En ce sens, les deux drones jouent un r√īle fondamental : le Jumper, √©quip√© de roues et d'un ressort pour sauter, permet au protagoniste d'effectuer m√™me du piratage physique et est donc extr√™mement pratique pour effectuer des t√Ęches risqu√©es, peut-√™tre dans un bureau plein de gardes ; le Quadricopter ne poss√®de pas de telles caract√©ristiques, mais il est vraiment utile pour voler des codes d'acc√®s √† la vol√©e (litt√©ralement) et effectuer une reconnaissance des lieux pour identifier les menaces et les points strat√©giques. On peut dire que le comportement des ennemis n'est pas anodin, et effectivement le degr√© de challenge est assez important, surtout dans les stades avanc√©s ou dans certaines qu√™tes annexes, √† tel point que vous vous retrouverez √† devoir les r√©p√©ter plusieurs fois. R√©ussir un exploit apparemment impossible produit une grande satisfaction, tout comme comprendre comment on peut atteindre un certain point ou briser un syst√®me. On a trouv√© les m√©canismes li√©s aux pi√®ges tr√®s dr√īles et bien mis en Ňďuvre, une sorte de d√©clinaison strat√©gique qui trouve un terrain fertile surtout dans certaines missions secondaires, quand on nous donne un aper√ßu de ce que sera la situation dans quelques minutes et qu'on aura pr√©parer au mieux l'emplacement pour faire face aux menaces. Les √©nigmes du "circuit" dans lesquelles l'√©nergie doit √™tre conduite le long d'un chemin pour acc√©der √† un appareil, en ajustant les diff√©rentes branches et en d√©verrouillant les nŇďuds pour amener le signal √† sa destination, sont √©galement belles. Il faut aussi saluer la qualit√© et la vari√©t√© des missions, sans faire de distinction entre principale et secondaire : au-del√† des sorties dans les bases de certains gangs, on se retrouve toujours √† faire des choses diff√©rentes et de nouvelles m√©caniques sont introduites de temps en temps., comme celles concernant le contr√īle des grues et des m√©canismes, ou encore la cha√ģne de production de robots destin√©s √† un usage militaire. √Ä cet √©gard, une citation amusante du premier Watch Dogs se d√©marque √©galement, mais nous ne voulons pas g√Ęcher la surprise. Donc la furtivit√© et sa mise en Ňďuvre sont bonnes, mais malheureusement il n'y a pas d'alternatives, dans le sens o√Ļ l'action silencieuse se pose dans la plupart des cas comme la seule possibilit√©, m√™me quand peut-√™tre le jeu nous incite √† prendre un lance-grenades et √† d√©cha√ģner l'enfer sans se soucier de rien. Dans ces cas, la nette sup√©riorit√© num√©rique des adversaires et leur capacit√© √† nous entourer (et m√™me √† appeler des renforts rapides) signifient que nos chances de survie sont proches de z√©ro. Mettons aussi un gunplay qui ne convainc pas et un accent sur l'arsenal bien inf√©rieur √† tout le reste (tout d'abord les comp√©tences que l'on peut d√©bloquer en utilisant les points gagn√©s pendant la campagne), et on comprend pourquoi la solution que nous avons toujours pr√©f√©r√©e dans le jeu √©tait de distraire les ennemis en faisant sonner leur t√©l√©phone et de les abattre rapidement. Bien s√Ľr, tant qu'ils n'√©taient pas en groupe...



Ma ville entière

Si le concept de ville intelligente cache de nombreuses menaces, de la m√™me mani√®re Marcus peut exploiter le syst√®me informatique particulier qui r√©gule les fonctions de San Francisco (et des v√©hicules qui parcourent ses rues) afin de contr√īler de mani√®re presque compl√®te le sc√©nario. Am√©liorer le piratage des voitures permet de les voler sans m√™me d√©clencher l'alarme, mais c'est le contr√īle de traction des autres v√©hicules qui fait la diff√©rence, ce qui nous permet d'avoir la route libre de tout obstacle gr√Ęce √† une simple pression sur un bouton arri√®re, ce qui provoque un brusque virage √† droite ou √† gauche du v√©hicule qui pr√©c√®de.

De m√™me, s'il est poursuivi, nous pourrons d√©clencher des bombes en utilisant les trous d'homme pour √©liminer la voiture que nous avons √† nos trousses, voire dans ce cas utiliser le piratage pour la faire d√©raper ou freiner et ainsi gagner un petit avantage. La vari√©t√© des v√©hicules pr√©sents dans le jeu est redoutable, et bien que la physique ait tendance √† √™tre un peu l√©g√®re et l'approche de la conduite forc√©ment arcade, il y a une bonne diff√©renciation selon la voiture ou la moto que l'on conduit, passant de comportements plus nerveux √† d'autres qui sont pr√©cis et facilement g√©rables. Le cadre joue naturellement un r√īle fondamental : Le San Francisco de Watch Dogs 2 est magnifique et comprend des zones environnantes telles que la Silicon Valley, Oakland, Civic et Marin. Parmi les nombreux endroits pr√©sents, il y a aussi de nombreux Ňďufs de P√Ęques et des citations plus ou moins autobiographiques pour Ubisoft, qui s'ajoutent aux heures habituelles et cors√©es des productions √† base de bac √† sable comme celle-ci. Vous pouvez d√©finir une destination sur le smartphone virtuel et partir, ou faire le tour pour le pur plaisir de le faire, peut-√™tre aller dans des magasins de v√™tements pour donner au protagoniste un look conforme √† nos go√Ľts. En parlant de smartphones, comme dans le premier chapitre, il s'agit d'un appareil fondamental permettant d'acc√©der aux missions, √† la carte et aux fonctions secondaires telles que les missions de chauffeur ou l'application ScoutX, qui nous r√©compense avec de nouveaux abonn√©s si nous prenons des selfies dans certains emplacement. A cela s'ajoute l'incontournable Media Player, o√Ļ vous pourrez s√©lectionner les chansons de la bande originale qui accompagneront nos aventures entre diff√©rents genres ou stations de radio th√©matiques.

Multijoueur dynamique

L'approche du multijoueur en ligne de Watch Dogs 2 est tr√®s int√©ressante, car les activit√©s que vous pouvez faire avec d'autres utilisateurs sont ins√©r√©es de mani√®re transparente dans l'action standard. Par exemple, il arrive que vous soyez √† proximit√© d'un joueur que nous avons pour t√Ęche de pirater, et √† ce moment-l√† vous pouvez d√©cider de poursuivre cette activit√© ou de vous √©loigner et de rester sur la campagne. Il existe de nombreux types d'√©v√©nements en ligne, √† la fois comp√©titifs et coop√©ratifs, et nous avons eu l'occasion dans les premi√®res heures de test d'en essayer diff√©rents, √† la seule exception du plus structur√©, "Bounty Hunter", dans lequel un joueur habille le les v√™tements de l'homme recherch√© et les autres le poursuivent, d'ailleurs avec l'appui des forces de police.

Trophées PlayStation 4

Les cinquante trophées de Watch Dogs 2 s'obtiennent en accomplissant des activités qui suivent les événements de la campagne solo, mais le bac à sable ne pouvait qu'ouvrir une série d'opportunités supplémentaires : se faire bombarder en photo lors d'un selfie, voler un bus, caresser un certain nombre de chiens, terminer une régate, participer à des courses de vitesse, etc.

D'un point de vue technique

Au-delà d'une caractérisation fluctuante pour les personnages, Marcus étant un peu anonyme au départ, il faut dire que techniquement les développeurs de Watch Dogs 2 ont fait un excellent travail. Il y a moins d'attention aux nombreux personnages non-joueurs, comme c'est normal, mais comme mentionné, le paysage de San Francisco est splendide et est bien mis en valeur par un système d'éclairage solide et convaincant, avec de bons effets (les reflets de l'eau dans les flaques d'eau , alors que la pluie n'est que discrète), donne un excellent apport en eau et un horizon visuel assez large, même s'il y a quelques pop-ups de temps en temps.

Les textures sont claires et r√©ussissent la t√Ęche ardue de ne pas √™tre r√©p√©titives, en vue d'un d√©cor plein de personnalit√© m√™me dans sa banlieue, avec des coupes transversales suggestives qui donnent vraiment envie d'ouvrir l'application appareil photo du protagoniste et de prendre un selfie. Les nombreux v√©hicules utilisables revendiquent un design convaincant, faisant r√©f√©rence √† de vrais mod√®les de marques qui ne sont pas concr√®tement repr√©sent√©s dans le jeu, et sont endommag√©s de mani√®re variable en fonction de l'impact. L'immense monde cr√©√© par Ubisoft Montr√©al se d√©place bien sur PlayStation 4 (nous approfondirons s√©par√©ment les performances sur PlayStation 4 Pro), en conservant trente images par seconde dans la plupart des situations, que ce soit en marchant ou en conduisant. Les creux se produisent lors d'√©changes de tirs particuli√®rement perturb√©s, entre explosions et rafales, ou lors de la conduite dans la circulation et en faisant un virage serr√©, obligeant le moteur graphique √† recalculer rapidement le paysage. Il y a du cr√©nelage sur les voitures, mais rien de transcendant. Quant au secteur du son, il faut apporter quelques pr√©cisions : la bande son est assez vari√©e et il est m√™me possible de trouver de nouvelles chansons autour de la carte, mais elle a tendance √† √™tre un peu trop intrusive et nous avons pr√©f√©r√© la d√©sactiver pendant nos heures de Jeu. Comme il s'agit d'une affaire tr√®s personnelle, il est clair qu'√† vos oreilles cela pourrait au contraire √™tre passionnant et indispensable. Nous avons trouv√© le doublage espagnol excellent, mais il y a un gros probl√®me avec les niveaux audio qui affecte les premiers stades du jeu et qui nuit fortement au rendu des dialogues, avec des volumes trop faibles par rapport aux sons ambiants ou des diff√©rences √©videntes entre un niveau et l'autre : nous esp√©rons pouvoir le corriger avec une mise √† jour, car nous parlons d'un inconv√©nient qui a une influence marqu√©e sur le premier impact avec l'exp√©rience.

Commenter

Version testée PlayStation 4 Resources4Gaming.com

8.5

Lecteurs (208)

8.1

Votre vote

Watch Dogs 2 est un jeu tr√®s diff√©rent du premier √©pisode, avec une narration largement incoh√©rente et un protagoniste quelque peu anonyme, mais en m√™me temps fort dans un bac √† sable extraordinairement plein de choses √† faire et une m√©canique furtive profonde, multiforme et tr√®s bien impl√©ment√©e. Les nombreuses missions disponibles revendiquent un niveau de qualit√© constant et une excellente vari√©t√©, sans distinction entre principale et secondaire, et l'introduction de drones et de nouveaux hacks rend le gameplay encore plus excitant. Bien s√Ľr, il y a des aspects qui finissent un peu dans l'ombre, √©cras√©s par le poids d'autres facteurs sur lesquels les d√©veloppeurs ont voulu se concentrer, mais en g√©n√©ral on est face √† un produit solide, cors√© et tr√®s amusant.

PRO

  • Bac √† sable tr√®s riche, beaux paysages
  • Techniquement, c'est une belle vue
  • M√©canique furtive profonde et multiforme...
CONTRE
  • ... mais ne lui demandez pas d'√™tre un tireur √† la troisi√®me personne
  • Intrigue sans aigus, un petit protagoniste anonyme
  • Quelques probl√®mes dans les niveaux audio
ajouter un commentaire de Nous sommes DedSec
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.