Musique pour courir

Qui suis-je
Aina Martin
@ainamartin
Auteur et références

Audiosurf a eu beaucoup de mérite et beaucoup de chance. On était en 2008, Steam n'était pas encore le géant chaotique qu'il est aujourd'hui, personne n'avait encore donné une fonction ludique à la myriade de fichiers musicaux qui s'accumulaient sur les disques durs et le concept de "développeur indépendant" était beaucoup moins courant qu'il ne l'est. aujourd'hui. . Dylan Fitterer, passionné de musique et de nouvelles technologies, a tout simplement trouvé la formule mathématique parfaite pour donner un sens collectif à des objets que l'industrie n'avait jamais voulu réunir.



L'idée de base, que l'on retrouve également inchangée dans Audiosurf 2, était et est d'une simplicité désarmante : créer une synesthésie audiovisuelle jouable. Comme, comment? Le joueur n'a plus qu'à sélectionner un morceau de musique que le système se charge de transformer en un circuit sur lequel sont répartis les objets, qu'il s'agisse de blocs bonus à collecter ou d'obstacles à éviter. Dans le mode le plus populaire, le Mono, les bonus sont empilés dans une grille placée sous le véhicule conduit par le joueur, qui varie selon le thème graphique choisi. Alignés de trois blocs, un chronomètre démarre après lequel des points sont attribués calculés sur le nombre de blocs empilés. La minuterie peut être réinitialisée en collectant plus de blocs, vous pouvez donc empiler plus et obtenir des scores de plus en plus élevés. Le gameplay qui en résulte est en réalité très maigre, mais d'autres facteurs contingents l'enrichissent. Le premier est la richesse visuelle des morceaux, caractérisée par une fascinante abstraction psychédélique (du moins pour les thèmes intégrés). Le second est le défi proposé. Chaque morceau de musique vous permet en fait de rivaliser avec n'importe qui d'autre qui l'a utilisé pour créer une piste, donnant une dimension compétitive à ce qui reste une expérience de jeu globalement relaxante. Si vous ne l'avez pas encore compris, jusqu'à présent les deux Audiosurf se chevauchent. Le deuxième chapitre, cependant, fait des pas en avant décisifs dans certains domaines, mais des pas en arrière tout aussi décisifs dans d'autres.



Trop de cas

L'une des plus grandes difficult√©s rencontr√©es par Fitterer lors du d√©veloppement d'Audiosurf 2 est de savoir comment le faire √©voluer. Malheureusement, la nature du jeu ne permet pas de grandes r√©volutions, il a donc tent√© d'exploiter ses √©l√©ments pour cr√©er des variations sur la formule d√©j√† exprim√©e. Le r√©sultat est ambivalent, en ce sens que Audiosurf 2 fonctionne l√† o√Ļ Audiosurf recommence, mais se perd l√† o√Ļ il essaie d'aller plus loin. Par exemple, l'une des nouveaut√©s les plus critiquables est la g√©n√©ration al√©atoire de chemins, qui tente de pallier le manque de vari√©t√©, mais cr√©e plusieurs probl√®mes structurels bien pires.

Dans Audiosurf en s√©lectionnant une chanson et un niveau de difficult√©, cette derni√®re possibilit√© non pr√©sente dans la suite, cr√©e toujours le m√™me chemin. Comme d√©j√† mentionn√©, la vari√©t√© √©tait inf√©rieure √† la suite, mais cela a profit√© √† la concurrence, car le d√©fi √©tait homog√®ne parmi les joueurs du monde entier. Dans Audiosurf 2 ce n'est pas le cas et le classement est √©videmment fauss√© par la plus ou moins grande chance dans la r√©partition al√©atoire des blocs. Bien s√Ľr, vous vous am√©liorez avec la pratique, mais le doute d'un record r√©alis√© gr√Ęce √† un match particuli√®rement chanceux est toujours l√† comme un invit√© de pierre pour ruiner le sens g√©n√©ral du d√©fi. De ce point de vue, peu importe que les circuits soient plus beaux, les objets plus color√©s et les pistes plus vari√©es, ne serait-ce que d'un point de vue morphologique : l√† o√Ļ le hasard devient un facteur oppressant, la comp√©tition meurt. D'autres nouveaut√©s infructueuses sont les modes alternatifs, comme le mode puzzle dans lequel vous devez d√©placer les blocs collect√©s en jouant, ou le Wakeboard, dans lequel vous accumulez des blocs pour vous pr√©parer √† des sauts spectaculaires. Dans les deux cas, le probl√®me est que les actions suppl√©mentaires requises se heurtent √† la vitesse de ce qui se passe √† l'√©cran. Bref, l'action est globalement difficile √† lire. La conclusion est que quelques jeux suffisent pour revenir √† jouer uniquement le mode Mono et ses variantes, comme le Ninja dans lequel le but n'est pas de se retrouver sur les pointes, non p√©nalis√© par l'in√©vitable chaos visuel.



Audiosurf 2 parviendra-t-il à conserver le nom de son prédécesseur ? Découvrez-le dans notre revue

Le poids de l'échec

Un autre problème, dans ce cas non imputable au développeur, est le moindre succès d'Audiosurf 2 par rapport à son prédécesseur, ce qui se traduit par de nombreuses chansons sans adversaire. En fait, il n'y a des partitions à contester que dans les chansons les plus célèbres et dans celles proposées par SoundCloud, intégrées au jeu (pour ceux qui se demandent, pas de Spotify).

Malheureusement, le nouvel effort de Fitterer porte ses fruits car ce n'est plus une nouveaut√© absolue : en 2008 il n'y avait que l'Audiosurf, en 2015 il y a toujours l'Audiosurf mais aussi de nombreux clones et un march√© r√©solument chang√©. L'attractivit√© de l'offre est donc moindre et nombre de clients potentiels sont satur√©s et d√©sint√©ress√©s √† revivre la m√™me exp√©rience. Bref, Audiosurf 2 est parfait si vous souhaitez jouer seul avec la musique que vous pr√©f√©rez, mais il est paradoxalement limit√© par ses nouveaut√©s qui semblent avoir √©t√© mises l√† plus pour justifier le chiffre "2" que pour une v√©ritable inspiration design. En revanche, quelqu'un pourrait √™tre attir√© par les graphismes renouvel√©s, bien meilleurs que celui de l'√©pisode pr√©c√©dent. Non seulement les th√®mes int√©gr√©s sont tr√®s beaux et pointus d'un point de vue stylistique, mais l'int√©gration avec le Steam Workshop a d√©j√† permis aux moddeurs de s'exprimer en publiant de nouveaux th√®mes, dont certains sont particuli√®rement r√©ussis. Bref, de ce point de vue Audiosurf 2 est une belle d√©couverte, qui r√©servera s√Ľrement quelques surprises √©galement dans l'imm√©diat.



Configuration système requise pour PC

Tester la configuration

  • Processeur Intel Core i7-4770
  • 16 Go de RAM
  • Carte vid√©o NVIDIA GeForce GTX 960
  • Syst√®me d'exploitation Windows 8.1

Exigences minimales

  • Syst√®me d'exploitation : Windows Vista/7/8
  • Processeur : 32 ou 64 bits Dual Core ou sup√©rieur
  • Carte vid√©o : Intel HD3000
  • RAM: 2 Go
  • DirectX: 11
  • Espace disque : 400 Mo

Commenter

Livraison num√©rique Vapeur Prix 13,99 ‚ā¨ Resources4Gaming.com

7.5

Lecteurs (3)

8.0

Votre vote

Audiosurf 2 est un titre que l'on peut juger de deux mani√®res totalement distinctes : d'une part il y a l'exp√©rience visuelle en elle-m√™me qui vaut le billet et qui r√©serve plusieurs surprises. Si vous aimez le psych√©d√©lisme ou, en tout cas, l'abstraction √©lectronique en g√©n√©ral, le risque de tomber amoureux du jeu est r√©el, gr√Ęce aussi √† l'int√©gration avec le Workshop qui augmente de fa√ßon exponentielle les possibilit√©s de fascination visuelle. D'un autre c√īt√©, il fait exactement ce que son pr√©d√©cesseur a fait et, dans certains cas, il fait pire. Le choix de pistes al√©atoires √©galement pour les comp√©titions en ligne, qui tue l'un des √©l√©ments les plus pr√©cieux d'Audiosurf, est difficilement acceptable. Les nouveaux modes eux-m√™mes sont un ajout mineur et sont facilement oubli√©s. Bref, il est clair que l'appr√©cier ou pas d√©pend beaucoup de la fa√ßon dont vous l'abordez et de ce que vous recherchez.

PRO

  • Le renouveau graphique a √©t√© tr√®s r√©ussi
  • L'Atelier est une source pr√©cieuse de beaut√© visuelle
  • Int√©gration avec SoundCloud
  • Le mode mono et ses variantes de base
CONTRE
  • De nouveaux modes oubliables
  • Les pistes al√©atoires tuent la concurrence
  • Pas de niveaux de difficult√© s√©lectionnables pour les modes individuels
ajouter un commentaire de Musique pour courir
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.