Kingdoms of Amalur : Re-Reckoning, le test de la version Nintendo Switch

Qui suis-je
Aina Martin
@ainamartin
Auteur et références

C'était en septembre lorsque nous sommes revenus aux paysages et à la tradition jamais oubliée de Faelandia. Kingdoms of Amalur: Re-Reckoning review a été utile pour ramener à la mémoire de tous les qualités intrinsèques d'un sacré titre malheureux. Sorti en 2012, le RPG d'action fantastique débarque désormais également dans sa version pour Nintendo Switch, complet avec tous les anciens contenus supplémentaires et prêt à accueillir même untoute nouvelle extension, attendu d'ici 2021.

Alors si vous faites partie de ceux qui veulent récupérer une perle du passé, ou tout simplement ne peuvent pas se passer de leur portable Faelandia, ce Kingdoms of Amalur: Re-Reckoning for Switch review est celui qu'il vous faut.



Le voyage du héros

Royaumes d'Amalur : Re-Reckoning : la beauté de Faelandia

Si votre besoin est d'approfondir chaque aspect narratif et gameplay, nous vous renvoyons à la critique de l'original, forcément plus complète et approfondie. Cependant, si l'on veut donner un lieu à l'intrigue, ce que l'on peut dire, c'est que nous sommes dans la peau d'un être revenu d'entre les morts, le premier pleinement réussi dans cette entreprise, et notre objectif sera de faire la lumière sur le événements qui ont à voir avec le monde de Faelandia et surtout sur le nostro destino, au centre de tout le récit.

Notre nature impénétrable est telle que même les visionnaires ne sont pas capables de lire l'avenir qui nous attend et cela se traduit de manière ludique également dans la possibilité de choisir un multitude de routes différentes du point de vue de la spécialisation, certaines disponibles immédiatement, d'autres débloquées seulement avec le temps.



Kingdoms of Amalur : Re-Reckoning : la force des compétences

L'√©diteur initial, qui nous permet de choisir des traits de race et d'esth√©tique est assez √©troit, se heurtant fortement √† l'extr√™me profondeur de presque tous les autres aspects. Et c'est justement √† travers la personnalisation et la libert√© de continuer notre chemin qui se dessine en tous points pour le voyage du h√©ros. Pour √™tre honn√™te, il faut malheureusement souligner que le √©chec du studio de d√©veloppement et l'impossibilit√© de travailler sur le MMORPG qui aurait d√Ľ √™tre l'arri√®re-plan de toute l'histoire, repr√©sentent les causes d√©clenchantes d'une s√©rie de lacunes importantes dans le lore. En m√™me temps, le monde de Kingdoms of Amalur est si dense et plein de d√©tails, d'√©crits et de dialogues qu'il y a vraiment beaucoup de viande √† satisfaire pour tous les palais. Cet aspect apporte √©galement des c√īt√©s n√©gatifs : le plus important est la fluctuation de l'√©criture. L√† o√Ļ le qu√™te principale il est cependant agr√©able et int√©ressant, bien que dans sa lin√©arit√©, on ne peut pas en dire autant des secondaires, probablement des filles de ce cadre MMO de base qui remplit le monde de centaines de qu√™tes presque sans substance.

La fierté du RPG d'action

Kingdoms of Amalur : Re-Reckoning : le système de combat est super fin

Si l'√Ęme du MMO que l'on vient d'√©voquer limite certains aspects narratifs de l'exp√©rience seul joueur, on ne peut pas en dire autant de syst√®me de combat, toujours parmi les meilleurs du genre aujourd'hui. Avec Dragon's Dogma, il repr√©sente probablement la meilleure expression du RPG d'action occidental, avec un certain nombre de styles de combat, de types d'armes, de combos et de comp√©tences qui pourraient faire p√Ęlir n'importe qui. La veine d'action forte l'√©loigne √©videmment du RPG classique ainsi que du MMO lui-m√™me, mais il est capable de donner des combats vraiment satisfaisants, ainsi que de ne jamais s'ennuyer gr√Ęce √† la possibilit√© de varier constamment l'approche. Que vous utilisiez une √©p√©e, un b√Ęton, un marteau ou m√™me l'arc √† distance, Kingdoms of Amalur saura vous rembourser, m√™me sans probl√®mes malheureusement encore trop √©l√©mentaire aujourd'hui.



Kingdoms of Amalur : Re-Reckoning : le cadre a son propre charme

De ce point de vue, THQ a tent√© de se mettre √† couvert d√®s la premi√®re sortie qui avait presque tout faux en ce qui concerne le bilanciamento. L√† o√Ļ les diff√©rents donjons √©tablissent leur propre niveau sur la base de celui du joueur au moment du premier acc√®s - d√©truisant effectivement la progression - maintenant chaque zone revient √† son niveau √† chaque fois que nous y acc√©dons, permettant un degr√© de d√©fi plus satisfaisant et √©galement meilleur butin. Poussant la barre encore plus haut, les gars de THQ ont √©galement ajout√© une modalit√© Tr√®s difficile. Ceci, cependant, pour √™tre honn√™te, ne nous a pas beaucoup convaincus. On dirait presque que le travail s'est limit√© √† relever les param√®tres d'un peu tout ce qui bouge √† l'√©cran, sans penser √† l'√©quilibre des diff√©rentes situations.

Le monde est encore bouleversant du point de vue de l'extension, même s'il est moins frappant qu'à sa sortie. Malgré cela, la variété des environnements, la quantité de dialogues fous et les différents chemins qui peuvent être empruntés, en font une expérience capable de durer des dizaines et des dizaines d'heures, atteignant même assez facilement les trois chiffres.

Amalur sur Nintendo Switch

Royaumes d'Amalur : Re-Reckoning : la faune est colorée

Il a fallu plusieurs mois pour le portage sur Nintendo Switch. On ne peut nier qu'aujourd'hui encore on s'√©tonne de voir ce type de titres tourner sur portable, m√™me net de la pr√©sence du cloud qui a effac√© l'exp√©rience mobile et d'un travail qui ne crie certainement pas un miracle pour leaspect technique. Ce serait injuste si on disait que le jeu tourne au m√™me niveau que la version PC, mais c'est aussi vrai que ces derniers mois on a l'habitude de porter sur la Switch qui est vraiment √† la limite de l'embarras. Kingdoms of Amalur: Re-Reckoning se d√©fend √† la place, p√©chant de mani√®re pr√©visible l√† o√Ļ la version PC a √©galement p√©ch√©.



D'un point de vue technique, en effet, le jeu reste quasiment identique, augmentant considérablement l'horizon visuel, mais touchant quasiment zéro textures et modèles. Il est vrai que le style - très proche d'un World of Warcraft - permet encore de digérer un certain retard technique. En même temps, comme nous l'avions déjà dit il y a des mois, une opération plus proche de celle faite avec le remake de Destroy All Humans aurait certainement été plus appréciée. On se rend compte que ce dernier représente une expérience globale beaucoup plus contenue et c'est probablement l'aspect qui a empêché THQ de penser à faire un vrai remake.

Du point de vue de la fluidité, même si le jeu perd quelque chose dans la version dockée, il reste plus qu'agréable dans la version portable, souffrant cependant de bien des insuffisances, épuisantes. Ce dernier aspect est vraiment frustrant, aussi et surtout compte tenu de la quantité de situations de détachement, présentes à chaque changement de quartier, mais aussi uniquement à l'entrée d'une auberge.

Commenter

Version testée Nintendo Commutateur Livraison numérique Steam, PlayStation Store, Xbox Store, Nintendo eShop Resources4Gaming.com

8.0

Lecteurs (5)

7.8

Votre vote

Si vous √™tes orphelins des Royaumes d'Amalur il n'y a pas de meilleur moment pour retourner √† Faelandia, aussi et surtout au vu de la nouvelle extension qui arrivera courant 2021. On ne peut pas dire que nous sommes totalement satisfaits de ce remasteris√©, mais la faute n'est pas √† bl√Ęmer.affecte le port sur Switch, mais l'ensemble du projet. Exactement comme nous l'avons fait il y a six mois, cependant, nous ne voulons pas p√©naliser plus que n√©cessaire un titre qui a d√©j√† v√©cu un pass√© trouble et injuste, entra√ģnant la fin d'une √©quipe et d'un projet qui aurait m√©rit√© un sort bien diff√©rent. En revanche, si vous saurez dig√©rer quelques distorsions dues √† l'√Ęge et au petit budget, Kingdoms of Amalur : Re-Reckoning reste tout de m√™me l'un des meilleurs rpg d'action de notre √©poque, et d√©sol√© s'il est petit.

PRO

  • Retour √† Faelandia
  • Syst√®me de combat super fin
  • Le voir fonctionner sur Switch est toujours une joie
CONTRE
  • Techniquement tr√®s arri√©r√©
  • T√©l√©chargements d√©sastreux
  • Des secondaires dignes des pires qu√™tes de r√©cup√©ration de MMO
ajouter un commentaire de Kingdoms of Amalur : Re-Reckoning, le test de la version Nintendo Switch
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.