Collez-le à l'homme, revue

Qui suis-je
Valery Aloyants
@valeryaloyants
Auteur et références

Ray est un gars comme beaucoup d'autres et il prend son travail très au sérieux, en tant que testeur de casques de protection à utiliser sur les chantiers de construction. Une tâche qui consiste essentiellement à porter plusieurs casques et à attendre qu'un collègue vous lâche un marteau sur la tête, en notant l'intensité du coup sur une échelle de une à cinq étoiles.

Mais ce qui tombe sur Ray un jour comme les autres n'est pas un outil de travail, mais quelque chose de très différent : une créature mystérieuse qui se faufile dans son cerveau, lui donnant un pouvoir extraordinaire. En fait, le garçon se retrouve avec une sorte d'énorme "main collante" qui sort de sa tête, que lui seul peut voir et qui lui permet de lire les pensées des gens autour de lui et éventuellement de saisir leurs idées comme s'il s'agissait d'autocollants. . Et qu'est-ce qu'on fait avec un autocollant, sinon le coller quelque part ? Le préambule semble suffisant pour décrire le gameplay de Stick it to the Man, l'aventure sur plateforme développée par Zoink. Déjà disponible depuis un certain temps sur PC, PlayStation 3 et PlayStation Vita, le jeu a fait ses débuts la semaine dernière sur PlayStation 4 et peut être téléchargé gratuitement par les utilisateurs enregistrés de PlayStation Plus.



Stick it to the Man est une aventure folle et amusante, avec un style agréable et particulier

Des autocollants partout

La première chose qui frappe dans le jeu est sans aucun doute le style de dessin particulier adopté par les développeurs, qui voit Ray et les autres personnages comme des figures en deux dimensions, de véritables découpes en carton (également démontrées par les nombreuses machines pour le point de contrôle) avec le jaune peau comme celle des Simpson, mais caractérisée par des traits beaucoup plus "sales" et irréguliers. Associées à une conception des scénarios qui pour définir le bizarre est peu, entre des couleurs acides et des routes improbables qui se développent sans aucun respect pour les lois de la physique, les solutions adoptées s'avèrent absolument originales et uniques.



L'interaction avec les lieux est confiée à notre "main psychique", qui est contrôlée par le stick analogique droit et nous permet de retirer des "feuilles" des bâtiments pour montrer de nouveaux lieux, peut-être avec d'autres personnages cachés à l'intérieur. En utilisant le même expédient, en appuyant sur le bouton de retour L2, il est possible d'entrer en mode « lecture mentale » et de se connecter au cerveau d'une personne pour lire ses pensées (en les écoutant via le haut-parleur DualShock 4), une opération qui débloque généralement d'autres quêtes, en l'espèce, la recherche d'un autocollant particulier et son application au bon endroit. L'une des premières missions que nous aurons à accomplir, par exemple, est d'aider un chauffeur de taxi qui veut se suicider car sa petite amie, obsédée par les dents parfaites, l'a quitté pour une mafia aux dents luisantes. Quelques interactions suffiront pour comprendre que le criminel vieillissant porte un dentier, le voler et le mettre dans la bouche du chauffeur de taxi, qui pourra ainsi reconquérir sa beauté. Faire attention à ce que pensent les personnages avec lesquels nous entrons en contact nous donne généralement une idée de ce qu'ils veulent, mais comme cela arrive souvent avec les aventures, il arrive aussi de procéder par essais et erreurs. Heureusement, la carte des niveaux, qui peut être rappelée à tout moment en appuyant sur le bouton Carré, fournit des indications assez claires sur les points "sensibles" et donc sur où il convient de se rendre. Les étapes les plus avancées de la campagne, composées d'un total de dix chapitres, comportent également des tubes de style Super Mario qui nous permettent de passer rapidement d'un extrême à l'autre du cadre, afin de rendre l'inévitable retour en arrière moins ennuyeux.


Trophées PlayStation 4

Seize trophées peuvent être obtenus en jouant avec Stick it to the Man, et la plupart d'entre eux sont obtenus simplement en avançant dans l'aventure, ou en entrant en contact avec certains personnages et en lisant dans leurs pensées. Sans vouloir faire d'avancées particulières par exemple, il faudra lire les pensées de tous les personnages, terminer des phases furtives sans se faire découvrir et être poursuivi par cinq ennemis en même temps.


je sais ce que tu penses

Bref, Stick it to the Man est présenté comme la plus classique des aventures, bien que l'interface ne soit pas "point and click" mais plutôt "detach and sticks".

La force du produit Zoink réside avant tout dans sa caractérisation particulière, tant du point de vue graphique que du point de vue de la narration, pleine d'humour efficace, qui parvient également à bien rendre en anglais et avec des sous-titres espagnols. Bien sûr, l'absence d'un doublage dans notre langue - qui, on s'en rend compte, n'était pas envisageable pour une production de ce type - fait inévitablement perdre quelque chose. Le secteur sonore est pourtant d'excellente qualité, tant pour les dialogues drôles, joués par un casting en grande poussière, que pour la musique qui accompagne l'action, juste et de grande classe.


Dans le jeu, il n'y a même pas une certaine incidence de l'élément plate-forme, qui dans certaines situations (lorsque vous devez vaincre les agents sous les ordres du "Boss", par exemple) s'avère assez exigeant et même ouvert aux petits facettes furtives. En effet, on se retrouve obligé d'éviter d'être découvert par des ennemis en les contournant, en évitant leur champ de vision et en profitant le plus tôt possible, lors de l'éventuelle fuite, des « punaises » qui relient une plate-forme à une autre et qui tombent dans la vision susmentionnée d'un monde en carton, dans lequel Ray peut se déplacer facilement grâce au support de son appendice spécial. Au final, l'aventure ne dure pas très longtemps, puisqu'il est possible de la terminer en quatre heures environ, mais c'est le signe avant-coureur d'une expérience résolument différente, très agréable, ludique et légère. Il va sans dire que le téléchargement est un must pour les abonnés PlayStation Plus.


Commenter

Version testée : PlayStation 4 Livraison numérique : PlayStation Network, Steam Prix : 7,99 € Resources4Gaming.com

8.0

Lecteurs (59)

7.5

Votre vote

Stick it to the Man se déplace à mi-chemin entre un ensemble de mécanismes traditionnels et un style graphique innovant, qui nous présente un monde fait de personnages en carton et caractérisé par un design particulier et reconnaissable, qui interagissent les uns avec les autres de la manière la plus absurde et amusante . Le protagoniste et sa "main collante psychique" entrent en contact avec un grand nombre de situations différentes à travers dix chapitres progressivement plus complexes et multiformes, dans lesquels le retour en arrière est adouci grâce à quelques gimmicks et l'action de plate-forme devient souvent le protagoniste. Net d'une certaine incertitude, le jeu se termine sans problèmes particuliers mais garantit néanmoins une expérience significative, joyeuse et insouciante, qui reste agréablement dans la tête.

PRO

  • Style original et captivant
  • Mécanique d'aventure solide
  • Dix chapitres très divertissants et bien dirigés...
CONTRE
  • ... mais qui se réalisent assez facilement et rapidement
  • Sections furtives parfois frustrantes
  • Dommage pour l'absence d'un doublage en espagnol
ajouter un commentaire de Collez-le à l'homme, revue
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.